L’atelier « Mini factory » de la Fondation Louis Vuitton

14 novembre 2017 , dans Ateliers, Musées et expos
0

Louise et Lucien sont très manuels et adorent découvrir de nouvelles activités. Pendant les vacances de Toussaint, je les ai inscrits à l’atelier « Mini factory » de la Fondation Louis Vuitton afin de leur faire découvrir la sérigraphie. Cet atelier est organisé dans le cadre de l’exposition « Etre moderne : le MoMa à Paris ».

Avec 2 enfants âgés de 5 ans 1/2 et 8 ans 1/2, j’ai rencontré le même souci que pour l’atelier du Quai Branly. En effet, les ateliers sont toujours organisés par tranche d’âge (ce qui est tout à fait normal) avec généralement des ateliers pour les moins de 5 ans et d’autres pour les plus de 6 ans. Bien entendu, Louise est trop grande pour faire les premiers et Lucien est un chouilla petit pour faire les ateliers réservés aux « grands ». Mais quand je suis seule avec eux, je suis bien obligée de faire un choix et dans ces cas là, je choisis toujours la catégorie « plus de 6 ans ».

Mais revenons-en à « Mini factory »!

Nous avons été pris en charge par 2 médiatrices culturelles.

Nous avons commencé par faire une visite de l’exposition Moma. Nous n’avons bien sûr pas tout vu, cela aurait trop long pour les enfants. Les médiatrices se sont arrêtées sur 6 ou 7 oeuvres d’artistes aux techniques très différentes (vous reconnaitrez sur les photos Cézane, Picasso, Pollock ou encore Warhol) et ont fait réagir les enfants sur ce qu’ils voyaient et comprenaient. Rien d’étonnant, Lucien a décroché assez rapidement. Mais même Louise n’écoutait plus trop à la fin car la visite était un peu longue (une heure tout de même). Et puis il y avait pas mal d’enfants qui prenaient tout le temps la parole, il y avait beaucoup de brouhaha dans le musée et puis surtout, ils avaient envie de passer aux choses concrètes!

La transition entre la visite et l’atelier a été l’oeuvre de Warhol avec le double portrait d’Elvis Presley réalisé en sérigraphie.

J’avoue que je n’ai pas forcément fait le lien entre tous les sujets qui ont été abordés pendant la visite et l’atelier en lui-même. Les oeuvres plus modernes comme celles de Warhol auraient surement été plus ludiques et en lien avec les techniques de sérigraphie versus les oeuvres de Cézanne ou Picasso. Mais peu importe car je trouve cela très bien que mes enfants découvrent de grands artistes et surtout qu’ils aient la possibilité d’écouter les commentaires avisés de médiatrices plutôt que les miens qui auraient été plus évasifs (avouez que ce n’est pas facile d’expliquer Picasso à des gosses!).

Bref, après la visite nous avons quitté le bâtiment de la fondation pour nous rendre dans une salle d’atelier située dans le jardin d’acclimatation. Je dois avouer que j’ai trouvé cela un peu pénible car les enfants ont forcément sauté sur l’occasion pour me demander d’aller faire un tour dans le jardin après (heureusement que quand nous sommes sortis il faisait presque nuit).

En arrivant les enfants ont enfilé des tabliers et ont été répartis en 2 groupes. Puis les médiatrices leur ont expliqué les techniques de la sérigraphie. Les 2 images qu’ils ont pu reproduire étaient composées de 3 couleurs (rouge, jaune et bleu) réparties sur 3 panneaux.

Louise a réussi à se débrouiller presque tout le temps toute seule. Quant à Lucien, je l’ai aidé tout au long de l’atelier car il avait les bras trop courts pour passer correctement la navette.

Très honnêtement, l’heure et demie d’atelier a été compliquées pour moi. Gérer 2 enfants seule n’a pas été simple. J’ai couru dans tous les sens. Il fallait passer une couleur, puis faire sécher la peinture au sèche-cheveux, faire la queue pour passer une autre couleur…mais au final, Louise et Lucien étaient ravis du résultat. Lucien a réalisé 2 sérigraphies différentes, quant à Louise elle a décidé de faire 2 fois la même.

A la fin ils ont fièrement signé leurs oeuvres et en rentrant à la maison ils m’ont demandé de les accrocher dans leurs chambres.

En bref, j’ai trouvé cet atelier vraiment intéressant. La sérigraphie demande de respecter une technique et d’être consciencieux et mes enfants se sont bien appliqués. Les deux médiatrices étaient vraiment patientes et souriantes. Et puis je trouve que le tarif est tout à fait raisonnable pour 2 heures 30 de visite + atelier.

 

Mes conseils : si vous emmenez 2 enfants, essayez de venir à 2 adultes. Pensez également à prendre des vêtements qui ne craignent rien. Même si la peinture utilisée pour la sérigraphie part à l’eau, autant être prudent. 

Informations pratiques

A partir de quel âge ? les parcours sont en principe réservés aux enfants entre 3 et 5 ans et les ateliers aux enfants entre 6 et 10 ans (plus d’infos ici). 

Combien ça coûte ? 14 euros pour les enfants / 18 euros pour les adultes.

C’est jusqu’à quand? l’expo « Etre moderne : le MoMa à Paris » est jusqu’au 4 mars

C’est où ? 8 avenue Mahatma Gandhi – Bois de Boulogne – 75016 Paris

On y va comment ?  métro ligne 1 (arrêt Les Sablons) / en navette à partir de la place Charles de Gaulle Etoile (plus d’infos ). 

C’est ouvert quand ? tous les jours sauf les mardis

Attention : l’atelier « Mini factory » est pris d’assaut. Il ne reste des places que fin février.

Pensez à réserver rapidement si vous avez envie d’y participer. 

PAULE

Paule vit à Colombes dans le 92.
Rédactrice du blog By Paulette, elle est la maman de Louise 8 ans et Lucien 5 ans.

There are no comments yet. Be the first to comment.

Laisser un commentaire